Google Analytics vs Mixpanel vs Amplitude vs Heap

Google Analytics est sans aucun doute le tag le plus présent sur tous les sites web.

Pourtant, depuis quelques années maintenant, on entend de plus en plus parler d’autres outils tels que MixPanel, Heap ou encore Amplitude.. mais quelle est la différence ?

Dans cet article, je vais tenter de clarifier un petit peu la différence entre Google Analytics et les autres, et surtout, démontrer pourquoi GA à lui seul ne suffit plus aujourd’hui, en particulier pour les « produits ».

Pendant très (très) longtemps, savoir combien de personnes ont visité ton site web et quelles pages ils ont vu était un très bon début, pour optimiser le SEO par exemple, pour tracker les conversions grâce aux objectifs, etc ..

La vie était simple, ou presque.

Mais avec la compétitivité croissante sur le web, les choses deviennent évidemment plus complexe.

Plus de canaux, plus d’investissements, plus de pression

Les canaux d’acquisition se démultiplient et se compléxifient, le SEO est de plus en plus dur, ce qui pousse de plus en plus d’entrepreneurs à se tourner vers l’acquisition payante, qui je pense a été le catalyst pour l’avènement de l’analytics comportementale généralisée.

Quand on fait du SEO, on a du mal à réellement mesurer ce que coûte un visiteur, on s’y réfère souvent comme du trafic « gratuit », mais dès qu’on parle d’avancer de l’argent pour acquérir des visiteurs, c’est tout de suite beaucoup plus sérieux.

Tout ça bien sûr a coincidé aussi avec l’ère des startups et des levées de fonds, où tout doit aller très très vite, et où la traction compte plus que le revenu.

Et rajoutons à ça l’avènement des applications mobiles où il n’y a pas de pages mais des écrans, où l’utilisateur peut faire plein d’actions qu’on veut tracker sans jamais recharger la page, et on voit vite pourquoi de nouveaux outils ont réussi à s’imposer comme indispensables.

Compétitivité sur l’Analytics

Il ne suffit plus de savoir combien de visiteurs sont venus sur le site, mais on veut savoir ce qu’ils ont fait sur le site, s’ils sont repartis rapidement on veut savoir pourquoi, s’ils ont cliqué un bouton on veut le savoir, s’ils ont commencé à remplir un formulaire puis abandonné .. on veut le savoir aussi !!

Evidemment, si on en sait plus que son concurrent, on a plus de chances de le battre.

D’un coup, il n’était plus simplement question de savoir combien de visiteur on a, mais combien de visiteurs on arrive à garder, fidéliser, transformer en ambassadeurs, etc .. et là, Google Analytics se retrouve complètement dépassé.

Bien sûr, GA permet de tracker les évènements aussi, mais là où ça coince, c’est pour la flexibilité de la data qu’on stocke, et surtout, les options de visualisation, segmentation et analyse disponibles.

Google Analytics est centré sur les page vues, et bien qu’ils aient évolué l’outil au fil des années, la page vue reste au coeur de son fonctionnement.

L’ère de l’engagement et du comportemental

C’est là la différence avec des Mixpanel, Amplitude et Heap comparé à Google Analytics.

En fait, ils ne jouent pas du tout dans la même cour.

Tellement, mais tellement, plus d’informations sur les visiteurs et le parcours client ! 🤤🤑

Heap

Ces outils se sont focalisés sur les évènements, toute leur philosophie de tracking tourne autour du comportemental et de l’engagement, à savoir que fait le visiteur SUR la page, et non quelles pages il visite (même s’ils te diront ça aussi).

MixPanel

Ca présente un énorme avantage quand on cherche à optimiser la rétention d’un produit par exemple, où qu’on veut analyser des comportements spécifiques qui précèdent un achat.. du granulaire, du détail, du prédictif.

Amplitude

Une priorité pour les acteurs sérieux

Personnellement je suis un fan inconditionnel de l’analytics comportementale, et c’est toujours l’une des premières choses que je pousse mes clients à implémenter (quand c’est pertinent, mais ça l’est souvent).

Je suis toujours étonné du nombre de projets d’envergure qui n’utilisent qu’un simple Google Analytics et un CRM interne pour les ventes .. rien sur ce que font les utilisateurs SUR le produit lui même, quel dommage !

Ceci dit, ces outils ne sont pas simples à implémenter, tu as à peine eu le temps de te convaincre de leur utilité que leurs pages de prix (ou commerciaux) t’assomment avec des montants astronomiques ..

Au fil du temps, j’ai appris à mettre en place des systèmes alternatifs qui permettent de faire la même chose à bien moindre coût et avec une plus grande flexibilité, grâce à BigQuery, mais ça sera le sujet d’un autre guide.

En clair ..

Pour résumer, Google Analytics sert à tracker les pages vues, les objectifs (conversions simples) et les statistiques eCommerce.

MixPanel/Amplitude/Heap servent à analyser ce que vos visiteurs font SUR le site, chaque clic, chaque formulaire, chaque like, etc..

Mais comment savoir si tu en as réellement besoin ?

Si la réussite de ton projet est corrélée à la fréquence de visite ou d’utilisation, tu as besoin de comportemental.

Si la réussite de ton projet est corrélée à ce que les visiteurs font sur ton site, tu as besoin de comportemental.

En gros, tu n’as pas besoin de comportemental uniquement dans le cas où tu fais du leadgen, et que la conversion a lieu une seule fois, sur une seule et unique page, ou que ton site est un simple site éditorial comme un blog, dans ces cas là, Google Analytics suffit.

Pour tout le reste, et si ton projet est sérieux, considérez d’utiliser un des 3 outils cités.

Si tu cherches à te lancer là dedans, Heap est le plus simple pour commencer, c’est le seul à faire de l’auto-track (placez le code sur vos pages et ça track tout automatiquement), et ils offrent 50 000 sessions/mois gratuitement en échange du badge en footer, parfait pour se lancer.

Et toi, utilises tu un de ces outils ?

Dis moi en commentaire si tu aimerais que je fasse des guides expliquant comment les implémenter et comparant leurs fonctionnalités!

 

Mehdi