La fraude publicitaire force MundoMedia à mettre la clé sous la porte

A son apogée, MundoMedia était l’une des plus grosse régie publicitaire (réseau CPA) du marché, employant plus de 100 personnes à travers le monde, et possédant une base de plusieurs dizaines de milliers d’affiliés actifs.

C’est en Avril 2019 que les premières rumeurs ont fait surface, laissant entrevoir un problème que personne ou presque n’avait vu venir.. comment aurait on pu s’en douter sans avoir d’informations internes ? comment imaginer qu’une société aussi bien installée et générant d’aussi gros chiffres, étalées sur une aussi grande base d’affiliés puisse être mise en danger à ce point ?

Avant d’aller plus loin, il faut comprendre comment fonctionne un réseau CPA et quelles sont donc ses faiblesses.

Un réseau CPA est un partenaire technologique et commercial, qui permet de connecter des affiliés à des annonceurs, et faciliter la collaboration de ces derniers et assurer d’un côté le paiement rapide pour les affiliés, et la qualité du traffic pour les annonceurs ainsi que l’accès à son large réseau d’affiliés.

Très clairement, le rôle du network est très important quand on sait que d’un côté pour les affiliés qui font de la publicité payante (le cas de la plupart des affiliés CPA) il est difficile de supporter les délais de paiement à j+30 j+60 que la plupart des annonceurs pratiquent.

Et de l’autre côté, il est très difficile pour les annonceurs de trouver les affiliés facilement sachant que ces derniers – mis à part quelques salons dans l’année – essaient activement de rester discrets voir invisibles.

Il y’a bien sûr d’autres avantages que les réseaux CPA proposent mais ces derniers sont les plus importants, qui justifient vraiment leur existence.

A partir de là, il est simple de deviner que LE point faible du réseau CPA c’est sa capacité à encaisser les différences entre les dates de paiements sur de gros volumes, et avancer l’argent aux affiliés, le temps que les annonceurs paient .. s’ils paient !

MundoMedia était – comme beaucoup de réseaux CPA – dépendant d’une poignée d’offres qui génèrent une grande partie de leur revenu, exacerbant ainsi le risque que poserait un défaut de paiement d’un des annonceurs.

Couplé à ça, leur taille les exposait aussi aux risques d’affiliés fraudeurs qui génèrent de gros revenus en simulant des conversions sur des offres au lead ou en essai gratuit (trial).

Et à en croire les différentes informations que j’ai pu récolter, il semblerait que ce soit un mix de ces deux éléments qui les ai perdu, et poussé à progressivement commencer à se défaire d’une grande partie de leurs équipes.

La fraude en particulier est un fléau, pas que sur le marché de l’affiliation, mais de la publicité en ligne en générale, tous les jours c’est 10 à $50M de dollars (selon différentes sources) qui sont générés de façon frauduleuse .. ce qui en fait la plus grosse fraude au monde.

Mais MundoMedia n’est pas le seul à connaître des soucis, ces derniers mois, ce sont plusieurs sociétés historiques du milieu de l’affiliation qui ont de façon plus ou moins abrupte et pour des raisons différentes mis la clé sous la porte, le plus récent étant PeerFly, et avant eux c’était AboveAllOffers, et quelques mois avant ça, c’est Go2Mobi, une ancienne référence en RTB mobile qui donnait son dernier salut.

Tout ça m’amène à me poser une question, quel est le futur de l’industrie de l’affiliation, et du CPA en particulier ?

Très probablement de beaux jours devant, tant que des gens utiliseront internet, des affiliés essaieront de leur vendre quelque chose, seul les règles changent, et la difficulté de survivre dans ce milieu chaque jour un peu plus .. tranchant.

Pour conclure, j’espère que tu n’as pas été impacté par cet évènement, que ce soit le cas ou pas, c’est encore un rappel de ne jamais laisser son argent dormir sur le compte de sociétés externes, aussi stables semblent elles être .. et comme disais Jacques Brel, un homme prévenu en vaut deux, et je dirais qu’un affilié fauché ne vaut rien.. donc protèges ton cashflow par tous les moyens, c’est l’oxygène de ton business.