Business La fraude à la pub presque plus rentable que la drogue

Discussion dans 'Analyse & Optimisation' créé par zappy, 17 Mars 2017.

  1. zappy

    zappy Confirmé

    Inscrit:
    1 Février 2017
    365
    194
    $2.1k
    Arrêtez de dealers !

    Quand on parle de fraude en matière de digital, la réaction unanime est de penser aux hackers et aux problèmes de sécurité informatique. Il existe pourtant une fraude digitale moins connue, mais dont l’impact financier est bien supérieur: la fraude en matière de publicité digitale. La World Federation of Advertisers estime que l’impact pourrait être de l’ordre de 30 à 40% des investissements médias digitaux mondiaux en 2025, soit un montant qui pourrait se monter à 150 milliards de dollars (1).

    La fraude en matière de publicité digitale se décompose en cinq grands thèmes:

    Le faux trafic. Les robots seraient responsables de 6% à 9% des impressions comptabilisées en 2015. (2)

    Les rendements biaisés. Certains éditeurs manipulent le format des publicités pour augmenter leurs rendements, par exemple en forçant les internautes à cliquer sur une publicité en échange de la participation à une loterie ou à un autre avantage matériel.

    La visibilité. Plus de 40% des publicités facturées et diffusées sur internet ne sont pas effectivement vues par les visiteurs, notamment parce qu’elles sont placées en dessous de la coupure de page ou parce qu’elles sont chargées après que l’internaute a déjà quitté la page.

    Le mauvais ciblage. Certains ciblages annoncés, sur la base de critères sociodémographiques ou d’intérêts personnels (âge, géographie, sexe, profession, hobbies…), ne correspondent pas à la réalité des internautes réellement exposés à la campagne publicitaire.

    La sécurité des marques. Plus de 10% des publicités sont diffusées sur des sites aux contenus violents ou pornographiques qui ne correspondent pas à ce qui a été acheté par l’annonceur.

    Pour évaluer l’ampleur de la fraude dont l’annonceur est potentiellement victime, ce dernier dispose de deux approches couplées qui permettent d’évaluer la qualité de ses investissements digitaux :

    Une approche purement quantitative d’analyse et de croisement des données disponibles dans les outils d’analytique et d’attribution, les serveurs de publicité (Adserver), les plateformes de ventes aux enchères de publicité ainsi que les outils de gestion d’achat programmatique (DSP) afin de détecter des métriques ne correspondant pas aux valeurs attendues.

    Une approche plus qualitative d’analyse des process de mise en place des campagnes par l’annonceur et ses agences (briefing, reporting, choix des KPI [indicateurs clés de performance], objectifs, cibles, etc.) afin de contextualiser et comprendre les données analysées.

    La fraude, face cachée de la publicité digitale - Stratégies
     
  2. Jean Chrysostome

    Jean Chrysostome Apprenti

    Inscrit:
    16 Mars 2017
    17
    12
    $112
    Passionnant, merci zappyzappy ! :thumbup:
     
  3. zappy

    zappy Confirmé

    Inscrit:
    1 Février 2017
    365
    194
    $2.1k
    Même google des fois il t’envoie du trafic bien pourri pas sur le search mais sur le display, genre les trucs de tests sur fb qui font de l'adsense les gens savent même pas qu'ils cliquent ils veulent juste le résultat du test mais y'a des bans partout et tu cliques facilement par erreur.
     
  4. Mehdi

    Mehdi Overpaid Hobo

    Inscrit:
    19 Janvier 2016
    2 837
    $16.4k
    C'est un vrai fléau la fraude et les chiffres ne m'étonnent pas du tout, il y'a même de fortes chances que ça continue d'augmenter vu le nombre de nouveaux formats et nouvelles plateformes ..


    Mehdi
     
Brouillon sauvegardé Brouillon supprimé
Chargement...

Ce site utilise des cookies, cliquer sur OK indique votre accord.