Actualité L'adoption de bloqueur d’annonces ralentit avec une nouvelle baisse de croissance de 1,4% d'ici 2018

Discussion dans 'Les News' créé par Mehdi, 21 Juin 2017.

  1. Mehdi

    Mehdi Overpaid Hobo

    Inscrit:
    19 Janvier 2016
    2 850
    $16.6k
    1.jpg

    Les bloqueurs d'annonces pourraient s’essouffler en Europe selon une nouvelle prévision de eMarketer. Bien que les internautes sur mobiles et ordinateurs soient indubitablement agacés par les publicités numériques, il semble que l'adoption des bloqueurs d'annonces tend à se stabiliser.

    Selon les dernières données de l'entreprise de recherche, on estime que 43 millions des internautes utilisent des bloqueurs d'annonces en France, en Allemagne et au Royaume-Uni en 2017. Cependant, l’Allemagne reste le pays où les bloqueurs sont les plus utilisés, peut-être parce que c'est le lieu où a émergé le bloqueur d'annonces Eyeo qui fait l'application AdBlock Plus.

    Alors que le blocage des annonces était encore de 18% supérieur à la moyenne mondiale dans les trois pays en 2016, il semble que la croissance ait ralenti dans l’ensemble.

    2.gif
    Les nouveaux utilisateurs passeront de 8,8% en 2017 à 7,4% en 2018, d’après eMarketer.

    Bill Fisher, analyste senior chez eMarketer, explique:

    "Le blocage des annonces mobiles en Occident a été à la traîne dans les pays en développement de l'Est, mais les changements technologiques pourraient déclencher une hausse en Europe occidentale ».

    Toutefois, le rapport met en garde que les bloqueurs d'annonces natifs de navigateurs (browser-native ad blockers), comme la récente rumeur de l'extension Chrome de Google, pourraient déclencher une augmentation des taux d'adoption.

    "Souvent les navigateurs Web mobiles bloquent les annonces par défaut dans l'Est, comme en Chine. Ce n'est pas encore le cas en Europe occidentale, mais les choses changent vite. Et si une solution de blocage d'annonces dans l’application (in-app) devait apparaître, le blocage des annonces mobiles pourrait décoller, car la majorité du temps passé sur le mobile est dépensé dans les applications en Europe occidentale", ajoute Fisher.

    De plus, eMarketer note que l'âge peut être un facteur corrélé dans les taux d'adoption car les personnes âgées sont moins enclins à installer des bloqueurs.

    Près de la moitié des jeunes adultes utilisent des bloqueurs d'annonces, mais cela touche un quart des adultes âgés de 45 à 54 ans et moins d'un cinquième de ceux âgés de 55 à 64 ans.

     
    Dernière édition par un modérateur: 20 Juin 2017
    PDV aime ça.
Chargement...

Ce site utilise des cookies, cliquer sur OK indique votre accord.